Troubles psychiques
1 personne sur 5 touchée
Nous sommes tous concernés !

La dépression

La dépression ou trouble dépressif tel qu’on l’entend aujourd’hui est bien plus que de la tristesse occasionnelle ou un « simple coup de déprime »

Si l’on trouve déjà dans des textes médicaux anciens dès l’Antiquité des descriptions de troubles dépressifs, ce trouble de l’humeur n’est nommé ‘dépression’ qu’à partir du XIXème siècle. 

 

Comment reconnaître la dépression ? 

Lorsque des sentiments comme la tristesse, le vide, la déception deviennent sévères et durent plusieurs semaines en ayant un impact sur la vie affective, familiale, professionnelle et sociale d’une personne, c’est la dépression et c’est une maladie. 

La dépression se traduit par une « perte de moral », un manque d’énergie et une baisse d’activité. La personne dépressive a généralement des difficultés à éprouver du plaisir, montre une perte d’intérêt pour les autres, pour son environnement et pour des activités et témoigne d’une grande fatigue malgré des activités réduites. 

La perte de confiance en soi avec des sentiments de dévalorisation sont également caractéristiques de l’état dépressif. 

Troubles de la concentration, troubles du sommeil et troubles alimentaires - perte d’appétit ou au contraire excès alimentaire - sont fréquents. Cet état change peu d’un jour à l’autre. Il y a une certaine « constance » des symptômes. 

 

Différents degrés de dépression 

On distingue trois degrés de dépression dits épisodes dépressifs sévères, moyens ou légers en fonction du nombre de symptômes présents chez le patient et de la gravité de ces derniers. La dépression sévère peut dans certains cas s’accompagner de symptômes psychotiques. 

L'évolution de la dépression est fluctuante, mais est toutefois souvent favorable sous l'effet du traitement.

 

<< retour à la liste des troubles