Le film « La Forêt de mon père », sorti en salles durant l’été 2020, aborde pour la première fois en France au cinéma la question de la place des enfants et adolescents vivant avec un parent en souffrance psychique. La FONDATION FALRET, partenaire du film avec le dispositif Les Funambules Falret, propose la diffusion d’un dossier pédagogique pour faciliter le dialogue et mieux comprendre ces situations souvent complexes.

 

La réalisatrice du film « La Forêt de mon Père », Vero Cratzborn, a souhaité mettre en lumière à travers cette fiction, une histoire singulière qui raconte quelque chose d’une réalité sociale invisible. On a longtemps considéré que la psychiatrie était uniquement une affaire d’adultes, sans prendre en compte la présence des enfants, adolescents, jeunes adultes qui côtoient, parfois quotidiennement, un proche atteint d’une pathologie à la fois énigmatique, inquiétante et déroutante. Ces enfants, appelés aussi outre-Atlantique les « Forgotten Children », les enfants oubliés, sont souvent démunis, en manque d’informations, de ressources, pour comprendre et appréhender la souffrance de leur parent concerné par un problème de santé mentale.

En complément de cette retranscription audiovisuelle pleine d’émotion et de sensibilité, l’équipe des Funambules Falret, accompagnée d’autres acteurs européens, a produit un dossier pédagogique qui permet d’appréhender cette problématique familiale et sociétale avec l’objectif de fournir aux familles, aux enfants et adolescents, mais aussi aux acteurs du secteur, un regard diversifié sur un sujet encore trop méconnu, et surtout, des ressources pour mieux comprendre et vivre cette situation.

Ce dossier s’articule autour de six thématiques illustrées par des scènes ou des dialogues du film, pour faire de ce document un outil d’information, de prévention et de sensibilisation :

  • Une réalité sociale assez méconnue
  • De quoi sont témoins les enfants
  • La question du danger
  • La spécificité des soins en psychiatrie
  • L’environnement, le regard des autres, la stigmatisation
  • Le vécu de chacun des membres de la famille Kremer, à partir de l’exemple du film

 

Il est aujourd’hui nécessaire de mieux faire connaitre ce sujet en France, et d’apporter informations et ressources nécessaires aux familles concernées.

Vous pouvez  le dossier consulter le dossier pédagogique en question directement sur ce lien

Pour en savoir plus sur le film « La Forêt de mon Père » : https://www.kmbofilms.com/la-foret-de-mon-pere

Pour découvrir l’action du dispositif Les Funambules Falret, qui accompagne et conseille les enfants, adolescents et jeunes adultes dont un parent est en souffrance psychique : https://www.lesfunambules-falret.org/

 

RSS
YouTube
LinkedIn